( 8 juillet, 2017 )

Tel le paradis…

La clé de la vie
Album : La clé de la vie

2 images
Voir l'album

Sentiment indécent de bien-être absolu,

J’abandonne mon corps aux morsures ennivrantes,

Vénération suprême sans aucune retenue,

J’offre, au Dieu Soleil mes pensées les plus tendres.

Bien sûr autour de moi, d’autres âmes le guettent,

Ce bonheur insoumis, pourtant tellement fragile,

Qui ranime les sens, tel un coeur en goguette,

Pour ne faire plus qu’un avec l’astre gracile.

Pour une heure, une journée, je laisse les tracas,

Au vestiaire de la vie, dont j’ai caché la clé,

Permettant à mon âme d’éviter le fracas,

Que mes neurones activent, tourbillon de ballets.

Permettez toutefois que j’appose un bémol,

Car le temps passe, court et me laisse perplexe,

Et telle cette mouette, prête à prendre son envol,

Je crie à l’intérieur mon amour si complexe.

Mais très vite le ressac gonfle mon coeur de liesse,

Je renais de mes peines et souris à la vie,

Cette vie facétieuse, qui se joue à la pièce,

Face ou pile, pour moi, c’est toujours l’paradis…

 

Pas de commentaires à “ Tel le paradis… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|