( 27 mars, 2016 )

En errant sur mes lignes…

Les trois portes de la sagesse
Album : Les trois portes de la sagesse

1 image
Voir l'album

Ce blog, cher à mon coeur où mes humeurs s’étalent,

Je l’ai bien délaissé, ce, depuis quelques mois,

Au profit des pensées, illuminées d’étoiles,

Qui jalonnent ma vie et chassent mes émois.

J’apprends au fil des jours à guider ce bonheur,

D’avoir enfin trouvé une certaine sagesse,

Qui bénit cette vie, corrige mes erreurs,

Pour ne plus qu’espérer des regains de tendresse.

L’amour toujours absent de ma folle existence,

J’ose le défier, je lui ouvre grand ma porte,

Ce gentil bisounours qui mènera en cadence,

Les heures partagées, et me rendra plus forte.

A ce jour plus d’ennui, de silences obsédants,

J’aime à me retrouver face à face à moi-même,

Et je goûte ravie, au bonheur innocent,

De cette plénitude intense, de ma bohème.

Pourquoi ai-je tant cherché à me faire aimer,

Ai voulu à tout prix trouver le grand amour,

J’ai compris qu’aujourd’hui rien ne sert d’espérer,

Si au fond de mon âme, je le cherche toujours.

Car l’homme qui saura me faire rire aux éclats,

Et puis l’instant d’après me prendra dans ses bras,

Saura dans un silence apprivoiser mon être,

Par un « je t’aime » franc, et non pas un peut-être…

 

Pas de commentaires à “ En errant sur mes lignes… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|